HF 2022 - Call for Papers

Les interventions policières sur les facilitateurs du crime
2022-10-29, 17:30–17:50, Track 2
Language: French

Les efforts coordonnés pour fermer les marchés illicites en ligne et arrêter leurs participants se sont jusqu’à maintenant avérés inefficaces. Les opérations policières ont perturbé les milieux criminels en ligne, mais seulement pendant une courte période. L’objectif de cette étude est de décrire et de comprendre les impacts d’une récente intervention policière qui adopte une approche différente, soit de viser l’un des principaux facilitateurs des activités illicites sur le darkweb. L’analyse de 2841 messages publiés sur des forums de discussion a permis d’étudier les perceptions des participants relatives aux mécanismes de prévention situationnelle à l’oeuvre dans la fermeture de ce facilitateur, DeepDotWeb, et de comprendre comment ils s’y sont adaptés. Les résultats indiquent que les interventions ayant le potentiel d’augmenter les efforts et les risques associés à la navigation sur le darknet, et qui peuvent en même temps diminuer les bénéfices du crime, sont possiblement plus efficaces que n’importe quelle fermeture de marché unique pour perturber les activités illicites à long terme. La présentation se termine par une discussion sur les développements potentiels pour les opérateurs de service qui sont dans une zone grise de légalité.


Les marchés illicites sur le darkweb et les tentatives de contrôle par les forces de l’ordre: les marchés illicites sur le darkweb ont été la cible de nombreuses opérations policières coordonnées à l’international. La majeure partie des interventions policières s’est concentrée sur la fermeture des marchés et l’arrestation de leurs administrateurs. Ces opérations de longue haleine, d’une part, peinent à ralentir la croissance du nombre d’utilisateurs, du volume des transactions et des revenus générés. D’autre part, la pression exercée par les forces de l’ordre aurait incité les participants à renforcer la sécurité de leurs activités illicites en ligne.

Les infrastructures qui facilitent les activités des marchés illicites en ligne: l’économie souterraine criminelle en ligne repose en partie sur des sites web indépendants qui facilitent leurs opérations. La plateforme DeepDotWeb, créée en 2013 par un groupe d’experts en relations publiques, est un exemple particulièrement éloquent de facilitateur de transactions illicites ayant lieu sur le darkweb.

La prévention situationnelle sur Internet: la fermeture de DeepDotWeb par les forces de l’ordre s’apparente à de la prévention situationnelle. Cette théorie, que certains auteurs ont déjà appliquée au domaine cyber propose de comprendre la prévention de la criminalité à travers la réduction des opportunités criminelles. Cette approche part du principe que les délinquants sont des acteurs rationnels et que leurs choix et leurs décisions sont influencés par les caractéristiques présentes dans leur environnement immédiat.

Méthodologie: nous avons d’abord identifié des forums de discussion de langue anglaise où les participants des marchés illicites sur le darkweb sont actifs en utilisant des moteurs de recherche et des répertoires de sites web ; 14 forums ont été repérés, dont une majorité (8) se trouve sur le darknet. Dans les 14 forums, le mot clé « DeepDotWeb » ainsi que son abréviation « DDW » ont été recherchés de même que des mots clés ayant une portée plus large, tels que « takedown », « shutdown », « bust », « seize », « darknet », « DNM shutdown », « feds » et « police ». L’analyse thématique a été choisie pour analyser les messages en raison de sa capacité à identifier les thèmes récurrents dans les données.

Présentation des résultats autour de deux thèmes qui ont chacun 3 sous-thèmes: 1) mécanismes de prévention situationelle et; 2) réponse des participants aux mécanismes de prévention situationelle.

Discussion: nos résultats montrent, dans un premier temps, que la fermeture de DeepDotWeb a mené à une augmentation des efforts nécessaires pour pratiquer des activités illicites sur le darknet en limitant les accès et en restreignant la disponibilité des ressources et de l’information pour y naviguer. Cet évènement a également engendré une augmentation des risques externes, mais principalement internes à l’écosystème, et, indirectement, une réduction des bénéfices potentiels pour les vendeurs et les administrateurs des marchés. Dans un deuxième temps, nos résultats mettent en lumière différentes réponses des utilisateurs du darknet à cette perturbation. L’augmentation des risques semble occuper une place importante dans le schéma de prévention situationnelle appliqué au darknet, car cet aspect est directement ou indirectement lié à presque tous les autres. Les propos des participants ont permis de constater que le processus principal par lequel la fermeture de DeepDotWeb, comme stratégie de prévention situationnelle, a perturbé le darknet est une augmentation des efforts par le contrôle des accès et des ressources, ce qui a causé une augmentation des risques internes. Pour cette raison, l’utilisation de stratégies de prévention situationnelle qui augmenteraient les efforts et les risques pour les délinquants tout en réduisant leurs bénéfices potentiels semble être une avenue intéressante pour les forces de l’ordre impliquées dans la régulation du darknet.


Was this talk already given? – no Are you releasing a tool? – no

Professeur David Décary-Hétu est titulaire d'un doctorat en criminologie de l'Université de Montréal (2013). Il a d'abord travaillé comme maitre assistant de recherche à l'École des sciences criminelles de l'Université de Lausanne avant d'occuper son poste actuel de professeur agrégé à l'École de criminologie de l'Université de Montréal. Les principaux intérêts de recherche de Prof. Décary-Hétu portent sur les impacts de la technologie sur la criminalité. Grâce à son approche novatrice basée sur les grands et les petits ensembles de données, ainsi que sur l'analyse de réseaux sociaux, le Prof. Décary-Hétu étudie comment les délinquants adoptent et utilisent les technologies et comment ces choix façonnent la régulation de la délinquance ainsi que l’étude des délinquants par des chercheurs. Le Prof. Décary-Hétu dirige le Darknet and Anonymity Research Center (DARC) qui a été financé par le John R. Evans Leaders Funds de la Fondation canadienne pour l'innovation. Son équipe collecte et étudie les données de tous les types de délinquants qui utilisent des technologies d'anonymat telles que le darkweb, les cryptomonnaies et le cryptage. Le Prof. Décary-Hétu a reçu du financement d’organismes subventionnaires publics et privés opérant aux niveaux local, provincial, fédéral et international. Il a publié dans des revues académiques de premier plan et est régulièrement invité dans les médias pour commenter les événements récents. Le Prof. Décary-Hétu est impliqué dans de nombreux partenariats et initiatives dont Open Criminology, la revue Criminologie, la Division of Cybercrime de l'American Society of Criminology et le Human-Centric Cybersecurity Partnership.